Accueil
OBSERVATIONS 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006...

Observations

Liens
 

Un visiteur sibérien dans le Nogentais : Le Bouvreuil de Komi est une sous-espèce nord-orientale de "notre" Bouvreuil pivoine, originaire de la province de Komi, en Russie. Le Bouvreuil de Komi se distingue du Bouvreuil pivoine essentiellement par son cri qui évoque un coup de klaxon des voitures des années 1920, ce qui vaut à l'oiseau l'appellation de Bouvreuil "trompeteur". Pour une raison ignorée, une invasion de Bouvreuils de Komi est observée en Europe de l'Ouest depuis 2 hivers consécutifs.
La région Champagne-Ardenne est grandement concernée par cet afflux inhabituel, ainsi que le Nogentais : quatre observations ont été effectuées entre novembre 2005 et février 2006 en Bassée, dans le secteur de Nogent / Beaulieu.
Pour de plus amples informations, cliquez sur le lien suivant (site de la LPO Champagne-Ardenne) : http://champagne-ardenne.lpo.fr

 
   
 
 
Bouvreuil de Komi - photo : Fabrice CROSET

 

Un rapace très rare dans le Nogentais : Un Busard pâle a stationné du 1er au 9 mars dans la plaine cultivée de Marigny-le-Châtel, aux abords du village de Prunay-Belleville. Ce Busard, qui se distingue des espèces voisines par la couleur très claire de son plumage, vit habituellement dans les grandes plaines d'Europe orientale et d'Asie. Les couples nicheurs les plus proches de la France sont situés en Ukraine. Le Busard pâle hiverne en Afrique de l'Est et migre très rarement par notre pays (une cinquantaine d'observations en 1 siècle). L'oiseau observé près de Marigny (voir photo) est un des plus précoces jamais observés en Europe de l'Ouest et se distingue par la longueur exceptionnelle de son séjour (9 jours). Une cinquantaine d'ornithologues, venus de toute la France, se sont déplacés pour l'observer. Découvert le 1er mars par Aurore Bonneterre, l'identification du rapace a été confirmée le lendemain par Yohann Brouillard.

 
 
 

Busard pâle - photo Yohann BROUILLARD

 

 
  Un visiteur hivernal peu habituel : Une Buse pattue, rapace très rare en France, originaire de Scandinavie, a été découverte le 12 mars dans des cultures à Avon-la-Pèze par Yohann Brouillard. L'oiseau a pu y être observé jusqu'au 26 mars. La Buse pattue se distingue de sa cousine, la Buse variable, par une taille supérieure et par un plumage plus contrasté sur les parties inférieures : poitrine blanche, ventre noir, grosses taches aux poignets, etc. Cette Buse migratrice doit son appellation de " pattue " à ses tarse emplumées jusqu'aux doigts.  
   
 
   

Buse pattue - photo Yohann BROUILLARD

 
 
   
Qui sommes nous ? qui sommes nous ?